Conseil général de Val-de-Travers

Florian Dreyer

Florian Dreyer

Neuchâtel
Vice-président
Conseiller général

Agriculteur et mécanicien sur machines agricoles

Né le 21 juin 1997

Boveresse

Activités associatives:

FSG Boveresse, membre du comité

Secrétaire de la société des Tracassets

Notes personnelles :

Je suis agriculteur à Boveresse sur le domaine familial aux côtés de mon père et de son associé. Avant d'obtenir mon CFC d'agriculteur, j'ai commencé par travailler dans la mécanique agricole où j'ai obtenu mon CFC en 2016. Suite à cela je suis allé travailler à Oberbipp pendant 8 mois pour une entreprise active dans l'importation de tracteurs. J'ai ensuite réalisé que le travail avec la nature et les animaux me manquait. J'ai donc commencé le CFC d'agriculteur ; une année à Malvilliers et une à la Sagne. J'ai obtenu mon second CFC en juillet 2019. J'ai directement enchaîné ma formation à l'école des chefs d'exploitation pour l'obtention du brevet d'agriculteur.

Parallèlement à ma vie professionnelle, j'ai toujours assumé mes responsabilités dans diverses associations. En effet, je fais partie des membres fondateurs de la Société des Tracassets, je suis également membre du comité de la FSG Boveresse ainsi que du comité de la fête des moissons du Mont-de-Travers. 

Mes engagements politiques viennent encore compléter mon agenda depuis 2016 en tant que conseiller général et membre de plusieurs commissions. Durant cette législature, j'ai occupé divers postes au sein du conseil soit questeur durant 3 ans et je suis à présent vice-secrétaire. Je suis également vice-président de la section PLR Val-de-Travers depuis 2018.

Pourquoi le PLR me direz-vous ? Je vous répondrai que les raisons y sont nombreuses. Premièrement nous avons une excellente entente entre toutes les générations dans notre groupe, les jeunes y sont entourés et peuvent compter sur des personnes d'expérience. Nous sommes également libres de penser et de voter comme bon nous semble contrairement à certains partis. Je suis également d'avis que les petites et moyennes entreprises sont la force de notre économie.
Comme vous pourrez donc le comprendre j'ai encore envie de m'investir pour ma commune, j'ai à cœur de défendre les PME ainsi que mes collègues agriculteurs. Les demandes de construction et de rénovation devraient être simplifiées pour être attrayantes pour de nouveaux contribuables. Les règlements doivent être simplifiés pour améliorer leur efficience.

Je terminerai en vous invitant à vous rendre aux urnes le 25 octobre prochain. Car à mon avis, voter est plus qu'un droit, c'est un devoir.